lundi 2 octobre 2017

JEUDI DU DOC reprend !

C’est une avant première que la CUMAV 65 et le cinéma Le Lalano vous proposent pour ouvrir la saison 2017/18

le 19 octobre à 20h45  au Lalano à Lalanne Trie

CUANDO SE FUERON LOS OLIVOS
un documentaire de Emma Fariñas produit par les Films de l’Ouest
42 min - 2017 

2015, Tolède
Trois petites dames vivent depuis 80 ans au coeur d’un patio. Dans ce modeste théâtre les rituels du quotidien s’accordent au clapotis de la fontaine et rien n’échappe à Maria, la tortue.
Ce lieu figé dans le temps est troublé par les métamorphoses du monde extérieur.
En présence de la réalisatrice

Et toujours pique nique partagé pour ceux qui le souhaitent à 19h30


bande annonce :

jeudi 15 juin 2017

Assemblée Générale de la CUMAV

Lundi 3 juillet à 18 h


L’Assemblée Générale de la CUMAV 65 se tiendra dans la salle des fêtes
de l’Abbaye de Saint Sever de Rustan le lundi 3 juillet 2017 à 18 h.

Ordre du jour :

RAPPORTS D’ACTIVITÉS ET FINANCIER 2016

LA CUMAV 65 PARTENAIRE CULTUREL
en milieu scolaire 

Atelier du LEGTA Jean Monnet de Vic en Bigorre
Option du Lycée Victor Duruy de Bagnères de Bigorre
Enseignement de Spécialité cinéma et audiovisuel du Lycée PMF de Vic en Bigorre
Lycéens au cinéma
en milieu extra scolaire et professionnel
Rencontres Lycéennes de Vidéo – La Trame – Apiamp et APIFAPM– Parlem TV-
Comment s'expriment ces partenariats? Comment les améliorer ?

JEUDIS du DOC  10ème édition

DOC non STOP  4ème édition
Les dynamiques et reconnaissances de ces manifestations aux échelles locales, régionales et nationales.
Leur pérennité

PRODUCTION
Production de documentaires en cours et perspectives : Bois de Vie – La Marseillaise du berger – Cie Clo Lestrade – Jacqueline, épouse Dieuzaide…
Influence des nouvelles dispositions régionales et nationales sur nos projets en matière d’aide à la production et de diffusion.
Quels partenariats engager ?

EVOLUTION ET SUIVI DE NOTRE BLOG et de notre SITE

QUESTIONS DIVERSES

RENOUVELLEMENT DU CA ET CONSTITUTION DU BUREAU


Nous vous souhaitons nombreux à venir partager ce temps d’évaluation et de réflexion

Le Président de la CUMAV 65
Jacky Tujague




mardi 18 avril 2017

DOC non STOP : 26, 27 et 28 avril

La quatrième édition DOC non STOP des mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 avril, au coeur d’une consultation nationale majeure, démontre à point nommé l’intérêt et la nécessité d’une large intégration de l’éducation artistique à chacun des niveaux de l’école, de la sensibilisation à la formation professionnelle.
Nous vous invitons :

En journée :
A la présentation des apprentissages réalisés au sein des Ateliers, Options et Enseignements Audiovisuels de nos établissements de proximité A la présentation des réalisations des étudiants Master 1 de l’Ecole Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse (ESAV)
Voir le programme en pdf

En soirée :
A la diffusion des 2 derniers documentaires de Paul Lacoste, Poussin et Vendanges qui, en terre de rugby, de vin et de faconde gasconne interrogent aussi nos intimités et nos organisations sociales.
Voir le dépliant en pdf

Paniers partagés pour ceux qui le souhaitent à 19h30



samedi 1 avril 2017

Préparation DOC non STOP

Mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 avril, les jeunes lycéens inscrits dans des Ateliers, Options ou Enseignement de Spécialité Cinéma Audiovisuel  présenteront leurs travaux de cette année scolaire. Les étudiants de l’ESAV (Ecole Supérieure  d’Audiovisuel de l’université de Toulouse), en fin de parcours de formation, seront présents avec leur formateur/réalisateur Paul Lacoste et présenteront leurs films de fin d’études. La manifestation est ouverte à tous.

Invitation à ceux qui souhaitent s’associer à la préparation et gestion de DOC non STOP :  Mardi 4 avril à 18h30 au cinéma le Lalano.
On pourra pique niquer sur place : pensons au panier.



jeudi 23 mars 2017

SPECIAL CINEMA EXPERIMENTAL

CUMAV 65 et le LALANO présentent
LES JEUDIS DU DOC - LE DOCUMENTAIRE C’EST DU CINEMA
SPECIAL CINEMA EXPERIMENTAL
Jeudi 23 mars 2017 - 20h45 - Le Lalano à Lalanne/Trie

Dans le cadre des 20° Rencontres de TRAVERSE VIDEO   « 20 ans, CE N’EST PAS RIEN » Toulouse 8-31 mars - cinéma expérimental – art vidéo – performances – installations
En présence de Simone Dompeyre, 
directrice artistique du festival TRAVERSE VIDEO
 

La soirée est composée d’oeuvres parmi celles programmées par Traverse Vidéo tout au long de ses 19 ans, confrontées à des propositions nouvelles. Des films venus de France, Belgique, Italie, Allemagne, chine, Canada, Israël, USA…
Paniers partagés pour ceux qui le souhaitent à 19h30

Programme :

Bande annonce     1min
PROJECTIONS  de Dania Reymond   (Belgique)  5min 13
ALTNEULAND de Sariel Keslasi   (Israël)   6min 32
THOUGHTS LIKE A WAVE de Henry Gwiazda     (USA) 4min
AUTOPORTRAIT DE LA JEUNE FILLE À LA PERLE de Amélie Quaqueux (Belg.) 60s
SCULPTURE ROUGE de Jingyue Li    (Chine)   3min 05
WANDERING WOMB de Anastasia Ferguson  (Canada)  4min
FADE IN GREY de Lamathilde    (Canada)   30s
LES CHEMINS BLEUS de Muriel Montini    (France)     8min
MAGNIFICAT de Verena Schaukal   (Allemagne)  1min 04
AS YOU SEE de Jayne Wilson    (Angleterre)   7min 50
DOMENICA 6 APRILE ORE 11 42  de FLATFORM   (Italie) 6min 42
MAGIA de Gérard Cairaschi    (France)  6min 36
MEMOIRE CARBONE de Pierre Villemin    21min

jeudi 9 mars 2017

BRIANTI VOYAGE SANS SON ATELIER un film de Jacky Tujague

3 projections dans le cadre de l'exposition LOGEONS, LONGEONS LES FRONTIÈRES
de Jacques Brianti  à l'abbaye de l'Escaladieu - 65130 - Bonnemazon
les dimanches 12,19 et 23 mars en présence du réalisateur (12 et 19) et de Jacques Brianti.

Brianti voyage sans son atelier
production: Argane Productions - TLT - cumav 65 - 86mn

Pour peindre, Jacques Brianti voyage… au fond de son jardin et de temps en temps au bout du monde, attentif à toutes les vibrations, pour nous livrer ensuite un regard singulier sur notre univers complexe et insaisissable. « J’ai toujours pensé que quand je peignais, c’étaient des bouts de vie qui venaient se faire peindre…  c’est le monde qui vient se faire peindre chez moi » dit-‐il.
Journalistes, chroniqueurs et politiques nous submergent de représentations sans toujours parvenir à nous convaincre ou enrichir nos propres perceptions.
Et l’artiste, que fait-‐il ? Comment naissent ses visions, émergent ses gestes, s’élabore son oeuvre ? Comment s’opère la transmission…et avec quelles chances de nous troubler et de fragiliser nos certitudes ?
Suivons Brianti, chez lui mais aussi en Slovaquie ou en Italie où il a pris rendez‐vous avec l’inattendu, dans les rues où il s’attarde, dans les musées où il aime à redécouvrir des oeuvres oubliées ou « autrement » vues. Jamais dessaisi de son atelier mental, il accueille et apprivoise les signes que lui offre la randonnée, les croise à d’autres qui viennent d’on ne sait quels ailleurs, les transforme dans son atelier et nous donne finalement à partager sa vision du monde.

mercredi 22 février 2017

DONKILABAN LE PEUL DU TARN un film de Jacques MONLLAU

Les Jeudis du Doc - Le documentaire c'est du cinéma 
Jeudi 23 février 2017 - 20h45 - cinéma Le Lalano - Lalanne/Trie
En présence du réalisateur  
Surnommé « Donkilaban » par ses amis Peuls du Niger, jean-Pierre Garrouste est un éleveur de vaches Salers vivant dans le Tarn. Paysan atypique, poète et philosophe il y a selon lui trois manières de « rencontrer le bovin » : le travail, la traite et… la tauromachie ! Sur les traces d’un esprit païen aujourd’hui disparu, Donkilaban tisse des liens entre la passion des éleveurs du Cantal, la mystique des nomades BOROROS et la mort du toro bravo dans l’arène, manière de nous inviter à une réflexion sur les relations mystérieuses qui unissent l’homme à l’animal depuis la nuit des temps.
Pique nique partagé pour ceux qui le souhaitent à partir de 19h30 

EXTRAIT DE LA NOTE D’INTENTION DE JACQUES MONLLAU 
Je me suis trouvé il y a quelques années dans les montagnes pyrénéennes, modeste participant d’un élevage de chèvres durant 5 ans. Traite du matin et du soir pour la fabrication des fromages, foins à couper et à rentrer en juin, clôtures à installer et à surveiller, belles branches de frêne à récolter, fumier à épandre dans les prés, bref toute la vie rythmée par les nécessités de l’animal. Alors esclave certainement pas, mais animé, poussé par les nécessités imparables que les animaux nous imposent; saillies, mises bas, élevage, vente des chevreaux sans parler de toutes sortes de bobos et maladies. Ce temps là fut un grand apprentissage des lois de la nature. Cette rencontre avec l’animal m’a toujours fasciné jusqu’à ce qu’un homme vienne avec son humour et sa connaissance, lever un coin du voile et me raconter les bienfaits que procurent la relation aux animaux. Petit à petit, tout cet épisode montagnard me revint à l'esprit; les odeurs du foin, du fumier, la chaleur et l’odeur des animaux, la chaleur de l’étable, tout l’épisode des Pyrénées se rappelait à ma mémoire. Jean-Pierre Garrouste que les Peuls ont surnommé « Donkilaban" est un paysan-éleveur de vaches Salers vivant dans le Tarn. C’ est un homme à l’aspect longiligne, au visage sec, avec un fine barbe blanche et à l’allure encore juvénile pour ses 75 ans. Ses points de vue décalés et pertinents éveillent intérêt et curiosité. Avec ses animaux, Jean-Pierre est attentif au moindre clignement d’oeil, au message des oreilles rabattues, à un souffle plus court, à un frisson imprévu et se trouve immédiatement en phase avec leurs désirs ou leurs refus…


Voir le film sur Vimeo en cliquant sur l'image ci-dessous


mardi 17 janvier 2017

UNE JEUNESSE ALLEMANDE un film de Jean Gabriel Périot


LES JEUDIS DU DOC – Le documentaire c’est du cinéma
Jeudi 26 janvier 2017- 20h45 - Le Lalano à Lalanne/Trie

En présence du réalisateur

Dans les années 1960, la jeunesse allemande rejette le passé nazi de la génération précédente. Le réalisateur français Jean-Gabriel Périot retrace le parcours des fondateurs du groupe Fraction Armée Rouge (RAF), utilisant leurs images, leurs interventions médiatiques et leurs films. On y suit le destin de l'intellectuelle Ulrike Meinhof, du journaliste Andreas Baader, du cinéaste Holger Meins, de Gudrun Ensslin et de l'avocat Horst Mahler. Ces brillants jeunes gens d'extrême-gauche ont fini par se radicaliser. Pendant les années de plomb à l'allemande, ils mènent des actions terroristes contre les institutions de la RFA, l’armée américaine ou le patronat...

Ce qu’en dit Télérama le 14/10/2015
Aucun commentaire dans ce documentaire. Discourir n'intéresse pas Jean-Gabriel Périot. Il préfère montrer : des actualités, des extraits d'émissions télé... A nous de nous interroger. De comprendre pourquoi, au coeur de la contestation générale des années 1960, certains jeunes Allemands ont sombré dans la révolte extrême, les attentats et le sang... Au départ, les membres de la Fraction Armée rouge, dite bande à Baader, sont des petits-bourgeois comme tant d'autres. Mais leurs parents ont accepté Hitler et ils ne s'en consolent pas. Ils rejettent, de toutes leurs forces, ce pays oublieux et le capitalisme qui y règne, désormais, qu'ils jugent effroyable. Andreas Baader et Gudrun Ensslin sont étudiants, Horst Mahler, avocat. En tant que journaliste, Ulrike Marie Meinhof est invitée une ou deux fois dans des débats, style Dossiers de l'écran, mais ses tentatives pour expliquer son dégoût tournent court : nul ne l'écoute. Holger Meins, apprenti cinéaste, tourne, lui, mais le plus souvent sans les achever, des brûlots politiques dont la candeur désarme aujourd'hui... Ce sont ces documents passionnants — interviews, bouts de films —, retrouvés par Jean-Gabriel Périot, qui révèlent, peu à peu, le gouffre qui séparait la jeunesse de l'époque (mais cela a-t-il vraiment changé ?) d'une télévision au service du gouvernement et d'une presse ficelée par des financiers tout-puissants (en l'occurrence Axel Springer). C'est ce cheminement qui fait froid dans le dos : comment des révoltés, vite qualifiés de terroristes par le pouvoir, finissent par le devenir vraiment.
A la surdité des uns répond le fanatisme des autres.
— Pierre Murat

Paniers partagés pour ceux qui le souhaitent à 19h30

 La bande annonce

dimanche 15 janvier 2017

jeudi 15 décembre 2016

Ce que disent Télérama et le Nouvel Observateur de ALGERIE du POSSIBLE

NOUVEL OBSERVATEUR
Le 16 mai 1966, un accident sur une route d’Algérie coûte la vie à Yves Mathieu, militant anticolonialiste en Afrique noire, avocat du FLN. Viviane Candas avait 11 ans alors, Yves Mathieu était son père. Revenant sur les circonstances de cette mort, demeurées énigmatiques, la réalisatrice retrace le parcours singulier de son père et, au fil d’entretiens et d’images d’archives remarquablement intégrées, dépeint la situation chaotique de l’Algérie au lendemain de l’Indépendance. La quantité des informations livrées en moins d’une heure trente est impressionnante. Tout autant que l’intelligence et l’habileté de leur assemblage. Le film captive de bout en bout. Il se signale aussi par une retenue, une distance, une discrétion, qui maintiennent, entre une histoire intime évoquée mezza voce et l’histoire du monde, un équilibre presque miraculeux. Dans un genre banalisé par un manque criant de discernement de la part des distributeurs, "Algérie du possible" s’apparente à une exception magnifique. A découvrir sans attendre. P.M.

TELERAMA
C'est l'histoire d'une femme qui a perdu son père et qui cherche à savoir pourquoi. Yves Mathieu, avocat anticolonialiste et militant socialiste est-il mort dans un banal accident de voiture ? Difficile d'y croire lorsque l'on sait que le camion qui l'a percuté, un jour de 1966, appartenait à l'armée algérienne. Ce documentaire pudique ne sombre jamais dans l'accusation facile, tout en évoquant beaucoup de sujets passionnants (peut-être trop pour une durée aussi courte) : l'indépendance, le pétrole algérien, l'alphabétisation, l'autogestion, le napalm, la restitution des terres... Le tout éclairé par le commentaire sobre de la cinéaste Viviane Candas. Voilà un film qui fâchera les quelques nostalgiques de l'Algérie française, mais rappelle à tous les autres que c'est en sondant son passé que l'on prépare l'avenir. — Pierre-Julien Marest

dimanche 4 décembre 2016

Algérie du Possible - Un film de Viviane Candas

LES JEUDIS DU DOC – Le documentaire c’est du cinéma
Jeudi 15 décembre 2016 - 20h45 - Le Lalano à Lalanne/Trie
En présence de la réalisatrice
 
 En rencontrant ses anciens compagnons de combat, le film suit le parcours d’Yves MATHIEU, né à Annaba, anticolonialiste en Afrique Noire puis avocat du FLN. À l’Indépendance de l’Algérie, il rédige les Décrets de Mars sur les biens vacants et l’autogestion, promulgués en 1963 par Ahmed BEN BELLA. La vie d’Yves MATHIEU est rythmée par ses engagements dans une Algérie qu’on appelait alors « Le Phare du Tiers Monde ». La réalisatrice, qui est sa fille, revient sur les conditions de son décès en 1966.

Plus d'info sur le site de Viviane Candas


mardi 22 novembre 2016

MATO - un film d’Edmond Carrère

Nous vous rappelons notre prochain rendez-vous ce jeudi 24 novembre

CUMAV 65 et le LALANO présentent

LES JEUDIS DU DOC – Le documentaire c’est du cinéma
Jeudi 24 novembre 2016 - 20h45 - Le Lalano à Lalanne/Trie

MATO Un film d’Edmond Carrère © Pyramide Production, TLT, télim TV, Obatala, 2014.
En présence du réalisateur

En Guyane française, à l’occasion d’un rituel funéraire appelé Pubaka, je filme des descendants d’esclaves africains évadés : les Boni-Aluku.
Face à une crise identitaire sans précédent, chacun se raccroche à une « fiction » pour survivre dans un monde en proie à de nouvelles règles.
En forêt, là où leurs ancêtres ont trouvé refuge, j’écoute leurs pensées.
Les croyances nouvelles et anciennes s’enchevêtrent, bouleversent les identités et questionnent la mienne. (EC)


Paniers partagés à 19h30 pour ceux qui le souhaitent

lundi 24 octobre 2016

BOXE ME BABY - En avant première

Nous vous rappelons l’ouverture de la saison 2016/2017
LES JEUDIS DU DOC – Le documentaire c’est du cinéma
Jeudi 27 octobre 2016 - 20h45 - Le Lalano à Lalanne/Trie
proposé par CUMAV 65 et le LALANO

En avant première au Lalano
BOXE ME BABY (2016 - 59 min.)

Un film de Nicolas Gaillard production Argane Productions - Les Films du Sud - Vosges Télévision
En présence du réalisateur
 Élodie, jeune boxeuse de 28 ans, déjà triple championne de France, nous conduit 5 années durant au plus près des cordes pour découvrir ce qui la fait tant vibrer sur le ring. Guidé par ses rêves, déterminé à vaincre, ce personnage nous transporte au-delà des clichés de la boxe.

Paniers partagés à 19h30 pour ceux qui le souhaitent



jeudi 16 juin 2016

BRIANTI VOYAGE SANS SON ATELIER

Projection de Brianti voyage sans son atelier
Un film documentaire de Jacky Tujague - 86mn – 2014 
En présence de J.Brianti et du réalisateur

Vendredi 17 juin, salle de fêtes de Pouzac 20h30 
Lundi 19 septembre, cinéma Le Sénéchal de Lectoure à 21h
Mardi 20 septembre, Ciné Astarac de Mirande à 20h30
Mercredi 21 septembre, Ciné 32 à Auch à 21h
Jeudi 22 septembre, Nogaro Ciné à 21h

Pour peindre, Jacques Brianti voyage… au fond de son jardin et de temps en temps au bout du monde, attentif à toutes les vibrations, pour nous livrer ensuite un regard singulier sur notre univers complexe et insaisissable. « J’ai toujours pensé que quand je peignais, c’étaient des bouts de vie qui venaient se faire peindre… c’est le monde qui vient se faire peindre chez moi » dit-il. Journalistes, chroniqueurs et politiques nous submergent de représentations sans toujours parvenir à nous convaincre ou enrichir nos propres perceptions.
Et l’artiste, que fait-il ? Comment naissent ses visions, émergent ses gestes, s’élabore son œuvre ? Comment s’opère la transmission… et avec quelles chances de nous troubler et de fragiliser nos certitudes ?
Suivons Brianti, chez lui mais aussi en Slovaquie ou en Italie où il a pris rendez-vous avec l’inattendu, dans les rues où il s’attarde, dans les musées où il aime à redécouvrir des œuvres oubliées ou « autrement » vues. Jamais dessaisi de son atelier mental, il accueille et apprivoise les signes que lui offre la randonnée, les croise à d’autres qui viennent d’on ne sait quels ailleurs, les transforme dans son atelier et nous donne finalement à partager sa vision du monde.


AG CUMAV - 1er juillet

J’ai le plaisir de vous inviter à l’Assemblée Générale  de la CUMAV 65 qui se tiendra dans la salle des fêtes de l’Abbaye de Saint Sever de Rustan
le vendredi 01 juillet 2016  à 18 h.

Merci de nous confirmer votre participation.
ORDRE DU JOUR
Celui-ci sera examiné sur l’ensemble de ses points à l’aune de la création de la nouvelle grande région dans laquelle s’inscrivent aujourd’hui nos activités.

RAPPORTS D’ACTIVITÉS ET FINANCIER 2015

LA CUMAV 65 PARTENAIRE CULTUREL
en milieu scolaire 
- Ateliers, options et Enseignement de Spécialité cinéma et audiovisuel
- Lycéens au cinéma
en milieu extra scolaire et professionnel
- Rencontres Lycéennes de Vidéo
- La Trame
- Apiamp
- Parlem TV
- Comment s'expriment ces partenariats ? Comment les améliorer ?

JEUDIS du DOC et DOC non STOP
Une organisation qui s’affine, un impact qui s’affirme.

PRODUCTION
Production de documentaires en cours et perspectives
Influence des nouvelles dispositions régionales et nationales sur nos projets en matière d’aide à la production et de diffusion.

ELARGISSEMENT DE PARTENARIAT AVEC LES ACTEURS DE PROXIMITÉ
Commune de Trie sur Baïse – Communauté de Communes du Pays de Trie – Collège de Trie – Maison de retraite…

REFONTE ET SUIVI DE NOTRE SITE www.cumav65.fr

QUESTIONS DIVERSES

RENOUVELLEMENT DU CA ET CONSTITUTION DU BUREAU

 Nous vous souhaitons nombreux à venir partager ce temps d’évaluation et de réflexion que vous pourrez précéder de la visite
du XX° salon de peinture et de sculpture proposé dans l’abbaye par l’Association Saint Sever en Couleurs du 26 juin au 10 juillet

Le Président de la CUMAV 65
 Jacky Tujague